Société
Par
Publié le 09/05/2022 à 22:54

Foyer de l'Espérance : les accès à la structure bloqués ce matin par un salarié qui conteste son licenciement

Un salarié du Foyer de l'Espérance qui conteste son licenciement bloquait les entrées de la structure, située à Châteaubœuf, dans la matinée. Selon ce dernier, on lui reproche “des faits calomnieux”. L'établissement a finalement été débloqué en début d'après-midi.

Une dizaine de salariés du Foyer de l’Espérance ont apporté leur soutien à Steeve Hippocrate, encadrant social et pédagogique du chantier d’insertion du service social, dont le licenciement a été prononcé le 30 avril dernier.

Employé depuis près de 10 ans, il estime être victime d’un licenciement abusif. Selon ses déclarations, on lui reproche “des faits calomnieux qui ne sont pas acceptables”. La direction de la structure lui reproche, notamment, ses retards successifs.

“Le salarié trouve son licenciement injuste. Il a voulu manifester son mécontentement. Il ne comprend pas cet acharnement”, explique Maryse Louis-Joseph-Dogué, déléguée syndicale de la CGTM-santé.

Une réunion de négociation s’est tenue entre la direction et les représentants syndicaux. Depuis, l’agent a demandé à être réintégré dans l’institution de l’École primaire ou dans un service annexe.

“Monsieur le directeur général nous a promis de réfléchir sur sa réintégration. Si on ne trouve pas un accord, nous allons déposer un préavis de grève et on verra la suite”, prévient la représentante syndicale.

Les barrages ont été levés en début d'après-midi et les cours ont pu reprendre. Les syndicats et le salarié espèrent être reçus par la direction pour entamer de nouvelles discussions.