Fort-de-France
Société
Par Meck Marlène
Publié le 15/01/2021 à 23:13

Tourisme : les croisiéristes restent à quai

A l’arrêt depuis le début de la crise sanitaire, le secteur des croisières subit les conséquences économiques de la crise sanitaire. En Martinique, plusieurs centaines d’emploi directs et indirects sont concernés. Pour espérer s’en sortir, les professionnels tournent déjà le regard vers la saison 2021/2022.

Les bateaux sont à quai, les croisiéristes en cale sèche. Les derniers bateaux de croisière ont accosté à Fort-de-France le 15 mars dernier. Depuis, certaines compagnies ont bien tenté de relancer l’activité mais le risque sanitaire est trop élevé.

Un arrêt total qui impacte entre 200 et 300 professionnels du secteur en Martinique. Dans cette agence de voyage spécialisée dans les croisières, l’activité est réduite de 70% par rapport à 2019. Tous les espoirs se tournent vers fin 2021

Une reprise espérée et préparée par le comité martiniquais du tourisme.

Le 7 novembre dernier un bateau a entamé une croisière dans les Caraïbes depuis la Barbade ; la traversé a été interrompue suite à la détection d’un cas de Covid-19.